Kompromat à la Belle électrique

A Grenoble, nous avons la chance d’avoir une salle de concerts dédiée aux musiques amplifiées : La belle électrique.

Implantée dans le magnifique quartier industriel Bouchayer-Viallet, et inaugurée le 10 janvier 2015, Cette salle m’a permis de voir bon nombre de mes musiciens favoris, tout en restant à deux pas de la maison, dont notamment Modeselektor, Rone, French 79, SBTRKT, Stephan Bodzin et… Kompromat !

Kompromat, c’est la fusion de Julia Lanoë AKA Rebeka Warrior (Sexy Sushi) et de Pascal Arbez-Nicolas AKA Vitalic, créant, par le mélange de leurs deux styles, ce que je qualifierais d’electro-underground. Ici, leur français natal s’est estompé pour laisser la place à l’Allemand. Et c’est divin : Tantôt on croit être immergé dans les premiers albums d’Ellen Allien, tantôt on retrouve les rythmes incisifs et éclats de voix de Sexy Sushi, alors que d’autres fois, ce sont les beat de Vitalic qui reprennent le dessus. Le mélancolique se mêle au punk pour un ensemble détonnant.

Leur premier album Traum und Existenz est sortir au début de l’année 2019 et en a déjà conquis plus d’un.

C’est donc au cœur des Alpes que le duo a échoué pour une soirée! Et quelle soirée!!

Mon conjoint et moi nous étions installé au dessus des ingénieurs du sons et de la lumière, et avions sous nos yeux, toute la set list ( bon, j’avoue que ça a un poil gâché la surprise…) Tout l’album y est passé. Nous avons même eu le plaisir d’entendre « La Mort sur le dancefloor« , un titre de Vitalic déjà réalisé avec Rebeka Warrior, en 2012 (et qui n’apparaissait pas sur la set list d’ailleurs!).

Je dois dire que j’étais particulièrement excitée d’être là : J’avais déjà vu Vitalic 10 ans plus tôt à Marseille, mais je rêvais d’entendre Rebeka Warrior de mes propres oreilles depuis de nombreuses années, car je savais que non seulement j’assisterai à un concert, mais surtout, à une véritable performance artistique. (le gène « historienne de l’art » est toujours ancré en moi…)

Herztod, définitivement le titre que je préfère…

J’ai même eu droit à ma petite rencontre / photo à la sortie… Même à 30 ans, je continue d’être hyper troublée en rencontrant des artistes que j’apprécie… C’est ancré en moi 😉


À ma droite : Rebeka Warrior et Jean-Maxence Chagnon ( le génie des lumières)
— On passera sur ma tête de ravie de la crèche —

Cadeau Bonus :

***Vous noterez que j’en ai complètement perdu les mots…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :