Flâner et se bâfrer à Bruxelles

Je suis – ou plutôt j’étais, car j’ai renoncé à ma double nationalité il y a peu – franco-belge. Entre la Belgique et moi, ça a toujours été à double tranchant : Au collège, j’étais moquée ( belge, blonde et avec un look excentrique… Du pain béni pour un troupeau de boutonneux ingrats…), et en même temps j’étais éperdument amoureuse de la Belgique. D’une part, car elle réunissait mes conditions climatiques favorites ( pluie + temps frais… oui oui…), d’autre part parce que j’ai toujours trouvé l’architecture et les paysages, si plats soient-ils, magnifiques, et enfin, parce qu’on y mange gras. Et comme dirait Karadoc, « Le gras, c’est la vie! ». Très vite, je me suis vue y vivre. C’est donc tout naturellement que j’ai poursuivi mes études à Bruxelles, dans une école de stylisme – modélisme réputée.

Malheureusement, être vacancier à Bruxelles (comme je l’étais depuis ma naissance), et vivre à Bruxelles, sont deux choses totalement différentes. Je ne reviendrai pas sur les raisons de mon départ, mais moi qui voulait y rester toute ma vie, je n’ai tenu qu’un an… et je n’y ai plus jamais remis les pieds.

Toutefois, je garde en tête, d’excellents souvenirs, et je regarde souvent des images de cette fabuleuse ville avec nostalgie. J’envisage même d’y retourner prochainement pour une petite semaine de vacances.

J’ai souvent entendu autour de moi, des personnes qui souhaitaient visiter Bruxelles, sans savoir quoi y faire. J’ai ainsi pris la décision de dresser une petite liste de lieux à visiter, de bières à goûter, et de grasseries à déguster à Bruxelles !! Enjoy !

NB : La ville est habitée par 2 types de Belges qui ont trois dialectes différents : Les Wallons francophones, les Flamands néerlandophones, et les Bruxellois (les vrais!) qui parlent le bruxellois. Cela est important car ce trilinguisme peut parfois rendre la communication difficile, d’autant plus que les flamands refusent la plupart du temps de parler français… [Oui, vous l’aurez compris, je suis d’origine Wallonne….]

Où aller flâner ?

La majeure partie de la ville se fait aisément à pied. Pour prendre des tickets de tram/métro/bus, il faut s’adresser à la STIB. C’était un service vieillissant et très aléatoire jusqu’en 2010, mais j’ai cru lire qu’il y avait eu des changements.

La rue américaine: Selon moi, le plus bel endroit de Bruxelles. Il s’agit d’une rue dont la quasi totalité des bâtiments sont Art Nouveau, et ont été construits par Victor Horta, grand Maître du mouvement. Il y a d’ailleurs sa propre maison que l’on peut visiter (et qui fait rêver!). Pour la petite anecdote, on reconnaît un édifice construit par Horta, pour l’insertion d’une « ligne en coup de fouet » dans ses fer-forgés. C’est sa marque de fabrique.

Photographie issue de l’article d’ Helene Checinski
Petit aperçu de la maison Horta, devenue aujourd’hui un des plus ebaux musées au monde. Tout y est sublime, des décorations murales au interrupteurs.

La Grand-Place: Célèbre pour son hôtel de ville asymétrique et son beffroi gothiques, L’édifice comporte plusieurs ajouts de différentes époques, qui en font toute son originalité. Une légende dit qu’un des architectes qui avait mis toute son âme dans le projet, Jean van Ruysbroeck, se serait jeté du sommet du beffroi lorsqu’il s’est aperçu que le bâtiment n’était pas symétrique.

La Grand-Place de jour. A gauche, l’hôtel de ville et son magnifique beffroi, à droite, la Maison du Roi. Au fond, une partie des nombreuses corporations qui bordent la place. Photographie de bruxelles.be
  • Dans la rue Charles Buls, qui longe une des ailes de l’hôtel de ville, il y a le monument dédié à Everard ‘T Serclaes, dit « Le mourant ». Toucher le bras de ce dernier porte chance. C’est un endroit très fréquenté des touristes mais aussi des belges superstitieux.
Photographie issue de Wikipedia.
  • En remontant cette rue, puis en poursuivant sur la rue de l’étuve, il y a le fameux Manneken Pis. Tout petit, sans grand intérêt selon moi, sauf s’il est costumé. Il possède en effet une imposante garde-robe et la ville l’habille en fonction des évènements. (Il existe un musée qui regroupe tous les costumes de la garde-robe du Manneken Pis…)
  • Toute la place est bordée par les maisons des corporations (ou guildes) du XVIIème siècle. Ça vaut le coup de lever les yeux, on y trouve encore souvent les inscriptions des métiers qui y étaient consacrés.
  • La place est sublime à la nuit tombée. Surtout à Noël.
Cette lumière…. Un de mes plus beaux souvenirs Bruxellois. Photographie issue de Citizeum.

La cathédrale Sainte Gudule :Aussi belle d’extérieur que d’intérieur, surtout lorsqu’elle est fleurie.

– Le parc royal et le parc du cinquantenaire sont très agréables pour flâner. Vous trouverez toutes les informations relatives aux nombreux parcs bruxellois ici.

La rue des bouchers : Une magnifique rue bruxelloise qui vaut vraiment le détour pour son atmosphère. Elle est remplie d’estaminets et d’écaillers où on peut déguster les fameuses « Moules-frites ». Mais attention aux rabatteurs… Ça reste des attrape-touristes.

Photographie issue de Wikimedia.

Les serres royales de Laeken : Elles sont magnifiques mais presque constamment fermées. Peut-être qu’elles seront ouvertes pour noël ?

Magnifique vue d’une coupole de la serre, par © Paul M.R. Maeyaert/ Je vous laisse également admirer le travail d’Olivier Polet, des prises de vues à couper le souffle!

– De manière générale, regardez les noms des rues. Ils sont souvent amusants… « Rue au beurre », « Rue du persil », « Rue aux choux »…. Typiquement belge…..

– Il y a beaucoup de fresques de statues à l’effigie de personnages de BD (tintin, Black et Mortimer, Quick et Flupke, Boule et Bill…) dans la ville. Si vous souhaitez faire le parcours, vous trouverez toutes les informations ici 🙂

Une envie de musées ?

Les musées royaux des Beaux-Arts : À l’instar du musée de Grenoble, retrace toute l’histoire de l’art à travers les différents médiums. Ils ont un très beau fond de peinture flamande ( fatalement!). Il y a d’ailleurs en ce moment une exposition sur Pieter Bruegel l’ancien, peintre du tout début de la renaissance, célèbre pour ses peintures religieuses camouflées dans des scènes paysannes, et pour ses paysages d’hiver.Toutes les infos –> ICI

Le musée de la BD et la boutique tintin. Cette dernière est intéressante pour son exposition de figurine à l’effigie du reporter blondinet et de ses acolytes ! Ce sera également l’occasion pour les collectionneurs de compléter leurs séries (si toutefois leur portefeuille le permet…). J’en garde un excellent souvenir ! C’était le passage incontournable de nos journées bruxelloises dans les années 90.

Photographie de Tripadvisor.

Le musée Magritte : Très grand, et bien agencé. C’est selon moi le plus beau de la ville.

René Magritte, L’Empire des lumières, 1954.

Les estaminets

Bruxelles est réputées pour ses estaminets étranges et surréalistes. Il y en a pour tous les goûts.

Un coup à finir ronds comme des queues de pelles.

Le cercueil : Rue des harengs, à côté du Face à une porte et une vitrine ornée d’objets mortuaires, il faudra sonner pour que le tenancier, un bon gars jovial et amoureux de jazz ( j’espère que ça n’a pas changé) vient vous ouvrir et vous fait passer un encadrement de porte bordé d’épais rideaux en velours. Dans le bar, les tables sont des cercueils, et on peut boire dans de faux crânes des cocktails aux noms délirants. Plongés dans le noir, éclairés par quelques néons de lumière noire, le barman est un vrai bout-en-train qui enchaîne les blagues…. Ça contraste avec le lieu, c’est génial ! J’ai ouïe dire que le lieu, déjà très atypique était malheureusement devenu un peu cheap avec les années…

La devanture du Cercueil. Je vous laisse la surprise pour l’intérieur Photographie issue d’Horrorpedia.

– Le Goupil le fol : Mon estaminet préféré, et un des plus improbables. Le goupil le Fol est une grande maison de maître dans laquelle les clients investissent la pièce qui leur fait le plus envie. Gros canapés, table de cuisine… On a vraiment l’impression d’être chez quelqu’un et en même temps de faire un bond dans le temps. Je vous le recommande chaudement ! (le tenancier n’est pas très sympathique, seul bémol!). La galerie d’images de leur site (en hyperlien ci-dessus) ravira vos pupilles!

– Le Floris et le Délirium: deux bars un peu plus sages mais très réputés ! Le floris a une spécialité d’absinthe, et le Delirium ( qui doit son nom à la fameuse bière), est célèbe pour les nombreux plateaux qui recouvrent ses plafonds et ses murs. A faire au moins une fois ! Petit bonus ! Dans cette rue, il y a Jeanneke Pis, le pendant féminin et peu connu du Manneken. Érigée à posteriori (1985), sans doute dans un souci d’équité ?

Le Delirium. Photographie issue de Tripadvisor.

– Le corbeau : A première vue, ça ne paye pas de mine… On se demande pourquoi cet estaminet a été affublé d’un tel nom… Puis, une fois le soir venu : musique à fond et règle d’or : personne ne doit danser au sol ! Tout le monde sur les tables ( perchés comme des corbeaux…) Il y a même des rebors sur les sous-bassements, pour que l’on puisse mettre sa chope ! Un expérience 🙂 Autre spécialité de la maison : Les verres CHEVALIER.

-Le Roy d’Espagne : D’un tout autre genre ! Ce bar se situe sur la grand place et est un peu onéreux, mais très chaleureux. Les espaces sont vastes. On arrive dans une grande salle ornée d’un cheval empaillé (je l’ai toujours vu celui-là !), de nombreuses marionnettes et d’une énorme cheminée. Le plus sympa est d’aller boire son petit café dans les étages. Il y a des vitraux, des lanternes en vessies de porc et l’atmosphère est très agréable, même si c’est touristique.

Frites, mitraillettes et autres cougnoux

Les belges sont très américanisés – ils ont d’ailleurs beaucoup plus d’anglicismes que les français – Et cela se sent surtout au niveau culinaire. Oubliez les légumes ( il faut préparer son estomac….), ouvrez grands vos bras au gras et à la Junk Food !

Les moules-frites : Je n’ai pas de nom de restaurant en particulier. Je crois que je les ai toujours mangées dans ma famille et quelques fois chez Léon. Je ne sais pas ce que ça vaut à l’heure actuelle.

Les biscuits de chez Dandoy : ( la boutique est toute proche de la Grand-Place. Il s’agit de pain d’épices un peu comme en Alsace, spécialité de St Nicolas. Dans la boutique, vous pourrez voir les moules qui servent à fabriquer les sujets.  

Friteland : Est selon moi la meilleure friterie de Bruxelles ! Vous la trouverez à la Bourse. Il y a souvent du monde mais on attend jamais bien longtemps. Prenez-les avec sauce ( mention ++ pour les sauces Samouraï et Andalouse) Vous pourrez y goûter d’autres spécialités comme Les Mitraillettes ou les fricadelles.

La file d’attente pour récupérer le Sacro-Saint Cornet de frites. Photographie issue de lesaubergesdejeunesse.be

Friterie place Flagey : Très réputée aussi, c’est la friterie préférée d’Amélie Nothomb. Elles sont très bonnes, mais je préfère Friteland.

Les couques : Viennoiseries

– Les gosettes aux pommes : une viennoiserie à mi chemin entre le chausson aux pommes et le pain au chocolat

Le cramique : un pain brioché aux raisins

Les mitraillettes : Une institution en Belgique ! Traditionnellement composée de « pain français » ( oui parce que la bonne baguette là-bas, ça n’existe que pour les mitraillettes… Sinon, vous passerez le reste de vôtre séjour à manger des petits pains au lait, des pains burger, ou des pains plats et gras….), de fricadelles, de frites et de sauce samouraï. Après, il y a des variantes. La mitraillette est très copieuse, et est réputée pour être « interminable » (c’est faux.)

Photographie issue de Wikipedia

Les chicons au gratin : Des endives au jambon et à la béchamel. Probablement le seul légume qui rentrera dans votre estomac.

Les « « « salades » » » : À midi, on ne mange pas en Belgique. On grignote des « tartines » ( grosses tranches de pain de mie), recouvertes de « salades ». C’est probablement l’élément culinaire le plus improbable qui soit. Il s’agit en réalité de mayonnaise avec des bouts de machins divers et variés dedans. Ça n’a rien à voir avec une salade ! Très écœurant, mais vaut le coup d’être goûté une fois, pour le fun. Celle « poulet au curry » est peut-être la moins trash…

Les fricadelles : On ne sait pas vraiment ce qu’il y a dedans. Du gars et un peu de viande… Il faut goûter ça au moins une fois, avec des frites et les éternelles sauces.

– Le waterzooï : Poulet ou poisson cuit dans de l’eau avec des légumes (oui oui), un bouillon, un jaune d’œuf, de la crème et du beurre ( et oui….). Ça reste délicieux, même si c’est gras ! Si vous trouvez un restau qui en fait, n’hésitez pas !

Le waterzooï au poulet. Ça a l’air léger comme ça hein ? Photographie issue d’universalfoodsolutions.be

Les cougnoux : C’est un petit pain brioché, spécialité de la St Nicolas ( vous devriez en trouver!!), parfois avec des pépites de chocolats et un petit jésus en sucre posé dessus.

Les galettes et les gaufres : Ce sont deux choses différentes. Les galettes sont faites à base d’une pâte quatre-quart, cuites dans un gaufrier et sans aucun accompagnement ( se trouvent difficilement), les gaufres sont celles que tout le monde connaît. Je n’ai jamais trop aimé ça, donc je n’ai pas d’adresses à vous donner….

Les gueuzes et kriek lambic : Les meilleures bières Belges. Petite mention ++ pour La Mort Subite, La foudroyante ou la Bécasse. Passez votre chemin pour la Jupiler… Il y a bien mieux à boire !

Gare aux chocolats ! Ne tombez pas dans les pièges à touristes tels que ( horreur!!!) Jeff de Bruges… Vous trouverez bien mieux ailleurs ! A la rigueur, Léonidas ou Godiva sont pas trop mal,:)

J’espère que cette liste exhaustive vous aura plu, et vous aidera à faire vos choix une fois sur place ! Bien évidemment, tout cela reste purement subjectif et propre à mon expérience de Bruxelles. J’ai très probablement oublié plein de choses. N’hésitez pas à les mentionner en commentaire pour d’autres voyageurs 😉

« Bruxelles est une aberration, mais attachante. Comme une copine un peu moche, que l’on n’ose pas trop montrer aux copains mais avec qui on se sent très bien « 

Philippe Geluck

Image de bannière : © Scott Latham

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :